Un événement historique en Europe

English version

Un fabuleux cadeau

Le président de l’UIHJ dans son éditorial de décembre 2004 s’est étendu sur cet événement historique que représente l’extension de l’UE à 25 pays.
 
Nous ne saurions, sur le fond, reprendre son intervention à tous égards remarquable, mais nous voudrions très brièvement revenir sur l’aspect historique incarné par ce 1er mai 2004, date de l’ouverture vers les nouveaux Etats membres.

Certes l’événement, en soi, revêt un caractère très général et, tout autant que les huissiers de justice, il est de multiples corporations qui pourraient aussi avoir de bonne raisons de se féliciter de ce grand tournant qu’aborde les peuples du continent européen.

Mais ce qu’il y a de fabuleux dans cette situation c’est qu’en même temps que l’UE gravissait une nouvelle marche vers son unité géographique, sinon politique, celle-ci  nous offrait l’huissier de justice européen. Car il s’agit bien d’une réalité : de Vilnius à Athènes et de Londres à Varsovie en passant par Lisbonne, Budapest et tant d’autres encore nous trouvons des huissiers de justice dotés d’un statut et d’une identité commune tout comme il existe, mais depuis fort longtemps, des juges, des avocats et des notaires.
 
Une irrésistible évolution

Quant l’on sait qu’il y a moins de 10 ans, la plupart de ces pays ignoraient l’existence même de l’huissier de justice et qu’aujourd’hui, nul ne serait tenté d’écrire la moindre page d’un projet à caractère judiciaire communautaire en éludant l’existence des huissiers de justice, on mesure tout ce que les nouveaux Etats membres ont pu massivement apporter avec leur statut libéral.

Il nous vient à l’esprit que même parmi les opinions les plus averties –nous pensons à ce fameux colloque international de juin 1993 à Paris- peu nombreux étaient ceux qui pariaient sur l’aventure jugée, à l’époque plus qu’ambitieuse -carrément irréaliste -de création d’un huissier de justice européen !

Objectivement, l’UIHJ peut être fière de son action et les huissiers de justice des pays aiguillons (France, Belgique, Pays-Bas) doivent être loués pour leur persévérance.

Mais ceux qui sont au cœur de cette évolution le savent : l’UE  avec son extension et l’arrivée simultanée de nos extraordinaires confrères du Centre, de l’Est et des Pays baltes a, non seulement permis de créer l’huissier de justice européen, mais aussi contribue à assurer la pérennité de notre profession.